Il y a deux camps.

D’abord, il y a ceux qui veulent du fluor à la fois dans l’eau et dans le dentifrice, sous forme de fluorure de sodium. Ce camp comprend généralement les dentistes et tous ceux qui les croient, incluant Régis Labeaume, le maire de Québec (qui rêve encore de fluorer l’eau de la ville).

Et il y a les autres — ceux qui ne veulent pas de ce fluor parce qu’ils ont pris le temps de se documenter sur les effets de cet élément chimique.

Pour parfaire votre éducation, allons-y avec la base scientifique…

  • Le fluor est un élément chimique de la famille des halogènes de symbole F et de numéro atomique 9.
  • Aux conditions normales de température et de pression le fluor est présent sous forme de difluor F2 gaz diatomique jaune pâle et très toxique.
  • C’est l’élément chimique le plus réactif — il possède la plus forte électronégativité.
  • Il provoque des brûlures au contact de la peau.

Ça va, jusque-là?

Est-ce que ça ressemble au genre d’élément chimique qu’il serait « logique » d’ajouter au dentifrice qu’utilisent des enfants (ou même des adultes), sous forme de fluorure de sodium?

Bien sûr que non mais le lobby du fluor étant très puissant, les dentistes se refuseront probablement à vous avouer que le fluorure de sodium désorganise la structure minérale des dents et de l’ossature, favorisant des microfractures au niveau du squelette.

Ouch!

Et ce n’est pas tout car le fluorure de sodium agit lentement -et- en profondeur, favorisant ainsi…

  • les scolioses;
  • les cyphoses;
  • l’hyperlaxité ligamentaire; et
  • la dégénérescence accélérée de l’organisme.

La liste est passablement plus longue mais comme il est question du dentifrice pour les enfants, on se limite aux dangers les plus graves contre leur petit corps en plein développement.

Que ce soit bien clair, le fluor n’a -jamais- été bon pour les humains et ne le sera jamais, qu’importe la dose (aussi minime soit-elle). Point final.

Et vlan!

Dans les dents de tous ces dentistes trop indifférents pour valider leurs prétentions « pro-fluor ».

C’est assez cinglant comme constat quand on considère que presque tous les dentifrices, toutes marques confondues, contiennent du fluorure de sodium — toutes, sauf une: Tom’s of Maine.

Le dentifrice sans fluor de Tom’s of Maine est spécialement conçu pour les enfants et goûte vraiment très bon et les enfants vont en redemander parce que ça ne goûte pas le « chimique » comme les autres dentifrices des « grandes marques »… bourrées de fluorure de sodium en quantité égale aux dentifrices pour adultes!

Ceux qui le souhaites peuvent commander ce dentifrice à saveur de fruits en ligne, depuis le site de Tom’s of Maine sans tracas (selon mon expérience, en tout cas) mais c’est un peu plus cher que chez Jean Coutu où ils vendent la version pour « tout le monde » qui goûte la menthe (une saveur agréable, en passant)…

Mais le plus drôle, c’est que même si Jean Coutu vend un dentifrice sans fluorure de sodium, ils continuent à publier des « conseils-santé pro-fluor » complaisants aux puissants lobbys du fluor!

Dans son article, Jean Coutu écrit ceci, et je cite « L’Association dentaire canadienne reconnaît et continue d’appuyer la contribution phénoménale des dentifrices et des rince-bouche au fluorure à la prévention des caries. » — c’est vrai mais en même temps, ils oublient de publier ce qui suit…

À l’automne 99, le Earth Island Journal publiait une info selon laquelle le chirurgien dentiste Hardy Limeback, Président de l’Association des dentistes canadiens annonçait qu’il n’était plus en faveur de la fluoration de l’eau potable et que l’absorption de fluor présentait très peu d’intérêt pour les dents, à supposer même qu’elle en présentât un et qu’aujourd’hui, les risques l’emportent sur les bénéfices puisque le fluor a un effet néfaste sur les dents et les os.

Voici d’ailleurs une photo du Dr Hardy Limeback, un héro canadien pour sa position anti-fluor!

Jean Coutu a probablement publié un vieil article sans trop réfléchir. Ils vont peut-être laisser l’article là, ne sachant pas vraiment à quel point les informations qui y sont véhiculées sont tendancieuses.

On parle beaucoup de l’importance d’éviter le fluorure de sodium comme la peste chez les enfants mais la même logique s’applique à tous les groupes d’âges!

Si jamais un dentiste, une infirmière d’école ou tout autres « professionnel mal informé » tente de vous faire avaler ses « positions pro-fluor », faites-lui un petit rappel historique…

La première production industrielle de difluor eut lieu lors de la fabrication de la bombe atomique, dans le cadre du projet Manhattan lors de la Seconde Guerre mondiale, où l’hexafluorure d’uranium UF6, qui est un composé moléculaire volatil, était utilisé pour séparer les différents isotopes de l’uranium par diffusion gazeuse.

Ce procédé est d’ailleurs toujours mis en œuvre lors de la fabrication du combustible nucléaire utilisé dans les centrales nucléaires actuelles.

Et c’est ce genre d’élément chimique qui devrait se retrouver dans le corps des enfants?

Voyons donc, il faudrait être vraiment bête pour répondre « oui » à ça!

Les dangers du fluor sont bien réels et peuvent briser la santé de votre enfant alors en tant que parent responsable, il importe de faire la guerre au fluor, sous toutes ses formes, incluant le fluorure de sodium.

N’ayez pas peur de mettre vos dentifrices Colgate, Crest ou AquaFresh aux vidanges car, ce faisant, le fluorure de sodium qu’ils contiennent ne se logera pas dans le corps sans défense de votre enfant.

Tags: dangers du fluor, le fluor n’est pas bon pour les humains, fluor dans les dentifrices, mensonges à propos du fluor, vérité à propos du fluor, fluor aux vidanges, protéger les enfants, santé des enfants, santé des dents sans fluor, pas besoin de fluor pour avoir de belles dents en santé et propres, fluor inutile pour la santé buccodentaire, votre santé, non au fluor